LA SPÉCIALITÉ MUSIQUE 

<- le teaser 2020


POUR QUELS ÉLÈVES ?

Cette option s'adresse à tous les élèves motivés de première générale, qu’ils soient des musiciens DÉBUTANTS ou CONFIRMÉS, souhaitant donner une forte dominante culturelle et musicale à leur profil.

Le niveau instrumental ou vocal ne détermine pas l’admission de l’élève au sein de la section musique. Avoir fait de la musique au collège suffit à rejoindre la spécialité.

Il est demandé avant tout un intérêt affirmé pour la musique sous toutes ses formes, avec un investissement personnel régulier, l’envie de produire de la musique en collectif et une véritable ouverture d’esprit.


EN QUOI CONSISTENT LES COURS ?

L’enseignement de cette spécialité comprend :

- 4 heures / semaine en PREMIÈRE 

- 6 heures / semaine en TERMINALE

Il se propose d’ENRICHIR LA CULTURE des élèves en leur permettant d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires à une PRATIQUE RÉFLÉCHIE ET CRÉATIVE DE LA MUSIQUE.

À travers la rencontre d’œuvres variées chantées, jouées et écoutées en classe, il donne aux élèves les OUTILS POUR ANALYSER celles-ci (méthodologie du commentaire comparé, vocabulaire technique, histoire des styles et des genres musicaux), tout en privilégiant l’expression artistique individuelle et collective par des productions musicales diverses.

Les élèves s’initient aux pratiques de L’INTERPRÉTATION, de L‘ARRANGEMENT, de L’IMPROVISATION, LA CRÉATION DE MAO seul.e ou dans des groupes à géométrie variable.


SE PRODUIT-ON EN PUBLIC ?

De nombreuses opportunités sont offertes aux élèves de spécialité musique pour leur permettre de se produire en spectacle. Des manifestations organisées chaque année :

- un concert pour soutenir la mobilisation du Sidado (début décembre)

- le concert du Carnaval (février/ mars)

- la Journée Portes Ouvertes (mars)

- un concert dans une salle professionnelle de musiques actuelles ; les années passées, nous avons eu la chance de fouler la scène du Périscope, du Marché-Gare, de Bizarre! (mai).

- le bal des terminales (mai / juin)

Les élèves sont également sollicités pour des célébrations plus solennelles :

  - inauguration officielle pour la fin de la restructuration du lycée en 2011

  - cérémonie pour le cinquantenaire du lycée en 2014

Et ils participent au concert annuel de la chorale au printemps, qui peut se passer à la salle de la Ficelle (X-Rousse), à la salle Astrée (Villeurbanne), etc.


QUE CONTIENNENT LES PROGRAMMES ?

Les 3 champs de questionnement précisés ci-dessous ouvrent des thématiques de travail qui, de diverses façons, éclairent la portée et le sens de la musique :

LE SON, LA MUSIQUE, L’ESPACE ET LE TEMPS

  • La musique, un art du temps ; 
  • La forme : principes et éléments du discours musical ; 
  • Musique et texte ; 
  • Musique et image ; 
  • Musique et récit ; 
  • Musique, théâtre, mouvement et scène ; 
  • Musique et esthétique ; 
  • Musique, son et acoustique ; 
  • Musique, son et algorithme ; 
  • Musique, proportions et modèles scientifiques ; 
  • Musique et numérique ; 
  • Musique, architecture, paysage.

LA MUSIQUE, L’HOMME ET LA SOCIÉTÉ

  • Musicien : créateur, interprète, arrangeur, auditeur, mélomane 
  • Musique vivante vs musique enregistrée ; 
  • Droit et économie de la musique ; 
  • Pratiques musicales contemporaines ; 
  • Transmettre la musique : médiations musicales ; 
  • Musique et santé. 

CULTURE MUSICALE ET ARTISTIQUE DANS L’HISTOIRE ET LA GÉOGRAPHIE

  • Variants et invariants du langage musical ; 
  • Mondialisation culturelle : diversité, relativité et nouvelles esthétiques ; 
  • Supports de la musique : mémoire, écriture, enregistrement, etc. ; 
  • Authenticité vs recréation ; 
  • Musique : témoin et acteur de l’histoire. 


QUELLES COMPÉTENCES DÉVELOPPE-T-ON ?

Que ce soit en classe de première ou en classe de terminale, l’enseignement développe des compétences en permanente interaction. 

Elles s’inscrivent dans la continuité des programmes pour l’éducation musicale au collège puis en classe de seconde et élèvent leur ambition. 

En classe terminale s’ajoutent deux champs de compétences complémentaires, le premier relatif aux représentations écrites de la musique et à quelques éléments de théorie musicale, le second à la connaissance du contexte économique et social de la musique aujourd’hui et à la diversité des métiers qui en découlent.

PROJETS MUSICAUX 

  • maîtriser les techniques nécessaires à la conduite des projets musicaux d’interprétation collective ou de création, d’improvisation ou d’arrangement, qu’ils mobilisent la voix, l’instrument et/ou un instrumentarium numérique (tablette, ordinateur, etc.) ;
  • développer son autonomie musicale par la maîtrise d’une méthodologie adaptée à la réalisation des projets.

ÉCOUTE/ CULTURE 

  • développer une écoute comparée, analytique et critique des œuvres écoutées et jouées permettant d’élaborer un commentaire argumenté ; construire une culture musicale et artistique diversifiée et organisée ; 
  • identifier les relations qu’entretient la musique avec les autres domaines de la création et du savoir : sciences, sciences humaines, autres arts, etc. 

MÉTHODOLOGIE

  • élaborer une problématique issue d’un champ de questionnement et conduire une recherche documentaire permettant de l’éclairer ; 
  • construire et présenter oralement une argumentation sur une interprétation, une œuvre, une production, etc. et participer à un débat contradictoire ; 
  • rédiger de façon claire et ordonnée les commentaires d’écoute ; synthétiser à l’écrit les termes d’un argumentaire sur une problématique donnée.

En classe de terminale :

  • faire un usage approprié de partitions et représentations graphiques des œuvres étudiées pour approfondir la connaissance des organisations musicales perçues à l’écoute ; 
  • situer sa pratique, ses goûts musicaux mais aussi ses projets de formation supérieure par rapport aux filières d’études et au contexte économique, social, professionnel de la musique dans la société contemporaine.

LES LOCAUX SONT-ILS ADAPTÉS ?

Les cours ont lieu dans trois salles spécialisées permettant aux groupes de se répartir dans différents espaces :

- la SALLE BÉJART équipée d’un piano acoustique (droit), d’une batterie, d’une table de mixage, de micros, de nombreuses percussions (congas, djembés, cajon, bongos), etc.

- la SALLE CHOPIN équipée d’un piano à queue, d’une batterie, d’une table de mixage, de micros, d’amplis et guitares diverses ;

- le CUBE : un studio de travail équipé d’un clavier, d’une batterie, de guitares acoustique/ électrique, d’une guitare basse et d’un matériel d’amplification (table de mixage, amplis, micros…).


POUR QUELLE ORIENTATION POST-BAC ?

La culture générale et musicale acquise au sein de cet enseignement de spécialité peut être déterminante pour l’accès à certaines études littéraires (classes préparatoires, concours administratifs, journalisme, etc.) mais ouvre également des perspectives dans de nombreux autres domaines.


De manière générale, les élèves ont accès à :